Le portage salarial, une alternative à la libérale professionnelle

Le portage salarial est défini par la loi comme un statut hybride entre le salariat et l'indépendance. Il permet à des travailleurs indépendants d'exercer leur activité tout en bénéficiant de la protection d'un employeur. 

Qu'est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial à Wambrechies met en relation une entreprise de portage et un professionnel exerçant une activité indépendante sous statut de salarié porté. L'entreprise de portage se charge des démarches administratives et de la gestion du contrat de travail. En contrepartie, elle perçoit un pourcentage sur le chiffre d'affaires généré par le travailleur porté. Ce dernier conserve son indépendance économique et sa liberté d'organisation dans la gestion de ses missions. Cette souplesse lui permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle, tout en bénéficiant de la protection d'un cadre salarial.

A lire aussi : Comment développer une stratégie de contenu éducatif pour une plateforme d'apprentissage en ligne?

Les principaux avantages du portage salarial

La flexibilité est certainement l'atout numéro un du portage salarial. Être porté permet de choisir librement ses horaires de travail et son lieu d'exercice, que ce soit : 

  • depuis son domicile ; 
  • dans des espaces de coworking ; 
  • directement chez les clients. 

Cette autonomie dans l'organisation est indispensable à nombre de travailleurs indépendants, notamment pour concilier vie professionnelle et personnelle.

A voir aussi : Quelles compétences en gestion de crise sont indispensables pour les professionnels de l'événementiel?

Le porté jouit également d'une grande souplesse dans la gestion de son agenda. Il est libre d'accepter ou de refuser telle ou telle mission proposée par son entreprise de portage. Tout dépend de ses disponibilités et de son intérêt pour le projet. Cette liberté de choix est précieuse pour maintenir un équilibre entre vie privée et charge de travail. En outre, elle permet de ne pas se retrouver démunis face à une mission que l'on ne se sentirait pas capable de mener à bien de manière satisfaisante.

S'il n'y a pas de mission entre deux contrats, le porté bénéficie d'une couverture sociale complète (Sécurité sociale, retraite, assurance chômage) financée par l'entreprise de portage. Cet aspect constitue un réel avantage en termes de sécurité. Il décharge le travailleur indépendant des soucis liés à la protection sociale durant ses périodes d'inactivité.

Les principaux inconvénients à prendre en compte

Le principal inconvénient du portage salarial réside dans son coût. En effet, l'entreprise de portage prélève habituellement une commission comprise entre 15 % et 20 % sur tous les contrats signés par le travailleur porté. Cela représente naturellement une diminution substantielle du chiffre d'affaires par rapport au statut d'indépendant pur. 

Cette commission récurrente nécessite d'être prise en compte dans la gestion financière de l'activité. Elle peut s'avérer dissuasive pour les professionnels aux revenus les plus modestes. Il convient donc de la compenser par un nombre de missions suffisant afin que le coût du portage soit rentabilisé sur le long terme.

Par ailleurs, la dépendance vis-à-vis de l'entreprise de portage pour l'apport des contrats constitue aussi un inconvénient certain. Même si la relation contractuelle garantit la liberté d'organisation des missions, le porté est tributaire du dynamisme commercial et du réseau de son employeur. Le risque est de se retrouver sans activité si ce dernier ne parvient plus à alimenter régulièrement son bassin de clients.

En conclusion, le portage salarial offre une alternative intéressante pour les travailleurs indépendants souhaitant allier autonomie et protection sociale. Avant de s'engager, il convient de choisir minutieusement son entreprise de portage en fonction de sa taille, de sa notoriété et des services proposés.